Couteau de jet Sara

Art Africain - Masques d'Afrique, 20600 Furiani (France)
33 (0) 6 98 39 39 45, jm@masque-africain.com
Accueil Armes et Outils Couteau de jet Sara

Couteau de jet Sara

Réf. : ao-491

Couteau de jet Sara du Tchad.

Description

  • Hauteur : 62 cm

Couteau de jet Sara du Tchad. Pièce ancienne et utilisée de plus de 50 ans. Livré sur socle.

Les Sara du sud-est et du nord.
Ce groupe est constitué par des peuples tels que Niellim, Tumak et Madjingay vivant à l'est de la rivière Logone, et par des peuples vivant plus au nord vers la confluence des rivières Chari et Logone comme le Manga et le Musgum.
Les formes courbes caractérisant les couteaux à lancer, ngalio, couramment utilisés par ces peuples contrastent fortement avec les Sara du sud ouest.
Ils sont également considérablement plus lourds et plus solidement construits.
La lame de coupe au-dessus de l'éperon est longue et nette.
En fait, tout ce qui les concerne suggère une fonction plus utilitaire et mentionne parfois des unités de lanceurs ngalio parmi les armées de Bornu et Bagirmi.
C'est cette variété de couteau à lancer qui, en paquets de trois ou plus, est le plus souvent portée sur l'épaule dans des sacs en cuir avec une section spécialement renforcée qui prend la forme de l'épaule du propriétaire.
Ces armes de jet étaient considérées comme quelque peu ignobles, barbares et nettement païennes par l'élite islamique des grands empires soudanais comme Bornu.
Le couteau à lancer ne faisait pas exception et, jusqu’aux premières décennies du vingtième siècle, il a été fabriqué exclusivement chez les peuples Sara par la caste de forgerons non islamique parmi eux, connus sous le nom de kodi.
Cependant, ces dernières années, les forgerons islamiques ont pratiquement monopolisé le commerce de la métallurgie au sud du lac Tchad.
Comme tous les bons hommes d'affaires, les haddad ne sont pas conscients des affiliations religieuses de leurs clients et ont produit ces couteaux de jet dans la quantité et à un prix avec lequel le kodi ne pouvait pas rivaliser.
Les couteaux à lancer fabriqués par le haddad peuvent normalement être distingués de ceux du kodi par les fers ternes dont ils sont faits.
Il est peu probable que le fer fondu localement utilisé par les kodi fut utilisé.
Le fer forgé ne peut pas être poli de la même manière.
Une autre différence évidente consiste dans les identifications subtiles faites par le marteau du forgeron kodi qui coure sur le dos du couteau de lancé.
Dans la version haddad, ces identifications ont souvent la forme d'entailles à la surface du métal, souvent sur le revers de la face sur lequel le kodi faisait habituellement ces marques.

Le sud-ouest des Sara
De loin, le plus grand groupe de couteaux à lancer du nord, en termes de variété, de forme et de nombreux produits, est celui centré sur les peuples Sara tels que Laka, Ngambaye et d'autres vivant à l'ouest de la rivière Logone.
Les caractéristiques de ces couteaux à lancer sont leur aspect angulaire, leur légèreté et leur manque de poignée.
Malgré divers rapports largement infondés de leur utilisation à la guerre et à la chasse ainsi que pour de lourdes fonctions domestiques telles que le découpage du gibier, le débroussaillage et le découpage du bois (westerdijk 1988), la plupart des couteaux à lancer appartenant à ce groupe sont beaucoup trop légers et fragiles pour avoir été efficaces dans ces rôles.

Prix : 290€00
Quantité

Besoin d'informations complémentaires ?

Poser une question sur ce produit